Notre atelier est équipé de plusieurs machines d’impression 3D afin de répondre à la réalisation de pièces dans des matériaux polymères. Les quantités peuvent aller de la pièce unitaire, à des petites et moyennes séries (~200 à 400 pièces)

Notre atelier vous propose deux technologies complémentaires :

– L’impression par dépôt de matière fondue (FDM) adaptée à la réalisation de pièces robustes dans un format jusqu’à 380mm.

– L’impression par stéréolithographie laser (SLA) adaptée à la réalisation de petites pièces précises dans un format jusqu’à 140mm.

Vous avez besoin de réaliser une pièce ou une série de pièces, mais vous ne savez pas quels matériaux ou quelles technologies pourraient le mieux convenir pour votre besoin, alors n’hésitez pas à nous contacter ici, nous pourrons vous apporter toute notre expertise et nos conseils pour la réussite de votre projet.

Notre atelier conçoit aussi certains outils utilitaires dédiés à la fabrication numérique. Vous pouvez les retrouver dans le menu La Fabrique (e-shop) rubrique « Outil pour la fabrication numérique »

Demandez votre devis de prototypage maintenant,

Réponse rapide sous 48H

La technologie par dépôt de matière fondue (FDM)

       Cette technologie permet de réaliser des prototypes fonctionnels et solides. Le matériau de fabrication, en polymère, est fondu et déposé verticalement, en fines couches d’une centaine de microns chacune, pour former l’objet en 3D. Des supports sont aussi ajoutés pendant la fabrication, là où des géométries présentent de fortes inclinaisons. Ces supports sont retirés lors des posts-traitements. L’intérieur de la pièce est composé d’une structure en nid d’abeille, plus ou moins dense, suivant les besoins.

Volume de fabrication

380x380x300 mm (LxPxH) au maximum

​Précision

~0.3 à 0.4 mm suivant les géométries.

Etat de surface

Couches de fabrication plus ou moins apparentes en fonction de l’épaisseur des couches choisie et du matériau.

Les post-traitements permettent néanmoins d’améliorer la qualité de surface

Matériaux

– Polymères de type ABS, HIPS, PLA et variantes

– Filaments spéciaux : Type flexible (dureté shore 85A à 98A)

– Nombreux coloris possibles

Finitions

Post-traitements obligatoires : retrait des supports, ponçage de surface

– Etat de finition brut, satiné, ou brillant suivant les matériaux

Application possible de teintes de finition pour les pièces d’aspect

Coût

– La technologie FDM reste la plus abordable des technologies d’impression 3D

– Le coût est étudié, au cas par cas, en fonction de la taille de la pièce, de la matière consommée, du temps de fabrication et des posts-traitements manuels à réaliser.

Cas d’usage

Pièces techniques et robustes

– Pièces pour des essais de forme, assemblage d’un sous ensemble

– Pièces fonctionnelles avec des sollicitations mécaniques faibles à modérées

– Pièces sans présence de détails et ou de marquages fins (<2mm)

– Pièces ou l’aspect esthétique n’est pas le critère premier recherché

La technologie par stéréolithographie laser (SLA)

        Cette technologie permet de réaliser des prototypes en résine pour des pièces fines et précises. Le principe de fabrication consiste à polymériser une résine liquide par un laser, couche après couche, sur des hauteurs variant de 25 à 100µm. Suivant les géométries de la pièce, l’ajout de points de supports, pendant la fabrication, est nécessaire pour permettre une complète construction de la pièce. Une fois les posts-traitements réalisés, l’état de surface est parfaitement lisse rappelant la qualité d’une pièce de série.

Volume de fabrication

140x140x165 mm (LxPxH) au maximum

​Précision

~0.18 à 0.2 mm suivant les géométries.

Etat de surface

Lisse, non poreux, non poudreux. Etat proche d’une pièce de série faite par injection.

Matériaux

– Résines polymères standards pour des prototypes statiques

– Résines techniques Type ABS, Polypropylène, Flexible (85A), Haute températures (~250°C) pour des usages spécifiques

Finitions

– Posts-traitements obligatoires : nettoyage à l’alcool IPA, polymérisation par rayonnement UV, retrait des supports, ponçage de finition

– Application possible de teintes de finition pour les pièces d’aspect

Coût

– La technologie SLA nécessite un budget plus important que d’autres technologies d’impression 3D en raison du coût des matériaux, des équipements, des consommables, et des posts-traitements manuels à réaliser.

– Le coût est étudié au cas par cas, en fonction de la taille de la pièce, de la matière consommée, du temps de fabrication et des posts-traitements manuels à réaliser.

Cas d’usage

– Pièces précises, aux géométries complexes et fines

– Pièces d’essais et de validation avant la création de moules d’injection

– Pièces avec présence de détails et ou de marquages fins jusqu’à ~0,3 mm

– Pièces d’aspect

Fermer le menu
×
×

Panier